Comment alimenter votre chantier en électricité ?

Lecture : 3 min

Vous réalisez de gros travaux avec des artisans et vous souhaitez savoir comment alimenter le chantier en électricité ? Deux solutions s’offrent à vous.

La mise en place d’un compteur électrique provisoire

Si le chantier ne dispose pas de compteur électrique, vous pouvez demander l’installation d’un compteur provisoire. Il peut être installée pour une courte durée, à savoir moins de 28 jours, ou pour une longue durée, de 28 jours à un an. Pour une durée inférieure à 28 jours, pouvez choisir la puissance que vous souhaitez. En revanche, le raccordement de longue durée ne se fait que pour les compteurs provisoires d’une puissance supérieure à 36 kVA.

Pour obtenir le raccordement, vous devez contacter votre fournisseur d’électricité, qui se chargera de prévenir Enedis, le gestionnaire de réseau. Vous devez transmettre les informations suivantes :

  • La puissance souhaitée exprimée en kilovoltampères (kVA)
  • Les dates de début et de fin de raccordement souhaitées
  • L’adresse exacte, ou un plan, de l’emplacement du chantier

Enedis vous contacte ensuite pour vous transmettre la date et l’heure de l’intervention. Les frais de raccordement sont facturés à votre fournisseur d’électricité, qui vous les facturera à son tour.

Les tarifs de raccordement provisoire varient en fonction de l’aménagement du chantier :

  • Dans le cas d’un terrain nu, non équipé, le coût du raccordement est de 155,04 € TTC si l’opération a lieu pour plusieurs compteurs, et de 258,40 € TTC pour un compteur provisoire isolé.
  • Dans le cas d’un terrain semi-équipé, le tarif est de 115,83 € TTC pour un raccordement groupé et 193,06 € TTC pour une opération isolée.
  • Si le chantier est déjà pré-équipé, comptez 65,23 € TTC pour une opération groupée et 108,70 € TTC pour une opération isolée.

Le raccordement de courte durée, pour une période inférieure à 28 jours, est idéal pour les petits chantiers. Pour les chantiers plus conséquents, il faudra prévoir une durée supérieure.

 

La location ou l’achat d’un groupe électrogène

La location ou l’achat d’un groupe électrogène présente l’avantage d’être une solution très rapide, ne nécessitant pas de démarche particulière. Sans abonnement, sans durée minimale ou maximale, il vous offre une flexibilité qui peut être appréciable si la durée du chantier est difficile à estimer de façon précise. Si vous choisissez d’acheter le groupe électrogène et que le chantier est provisoirement interrompu, vous n’aurez aucun frais supplémentaire, et vous pouvez le revendre à la fin des travaux.

En revanche, le groupe électrogène doit impérativement être placé en extérieur (il peut émettre du monoxyde de carbone) et produit des nuisances sonores qui peuvent gêner le voisinage. Il est donc plutôt à privilégier dans le cas d’un chantier situé dans une zone isolée.

Chacune de ces deux options présente des avantages et des inconvénients : à vous d’opter pour la solution la plus adaptée à vos besoins !