De nouvelles tendances de consommation en faveur des artisans

Lecture : 2 min

L’épidémie de Covid-19 et les deux mois de confinement ont eu un impact sur les attentes des consommateurs. Plus souvent à la maison avec le développement du télétravail, davantage attirés par les circuits courts, les Français veulent consommer moins, mais mieux. Une tendance qui pourrait bénéficier aux artisans, à plus forte raison s’ils développent leurs services numériques.

Davantage de présence au domicile

Durant le confinement, les entreprises qui le pouvaient ont majoritairement mis en place le télétravail. Une nouveauté qui a séduit de nombreux salariés et employeurs, à tel point que cette tendance s’est poursuivie après le confinement, avec le maintien d’une à plusieurs journées de télétravail par semaine.

Les Français ont également pris conscience de l’importance du foyer, et ont eu tout le temps de repérer les réparations ou améliorations à effectuer chez eux.

Ces modifications ont plusieurs conséquences : tout d’abord, les Français vont davantage faire appel à la livraison et aux services à domicile, et être également plus présents pour faire intervenir et accueillir les artisans chez eux.

L’e-commerce est sans conteste le grand gagnant de cette crise, et cette tendance ne semble pas prête à s’inverser. Une présence en ligne est plus que jamais indispensable, pour les commerçants, mais aussi pour les artisans qui ont tout intérêt à avoir au minimum un site vitrine pour présenter leurs services et leurs tarifs.

Un intérêt croissant pour les produits locaux et les circuits courts

Pour de nombreux consommateurs, le confinement a été l’occasion de redécouvrir, voire de découvrir les artisans locaux : bouchers, boulangers, poissonniers, les artisans des métiers alimentaires ont certes souffert de la situation, mais ont également attiré de nouveaux clients.

D’après une enquête réalisée par la Confédération Générale de l’Alimentation en Détail (CGAD) auprès de 1263 entreprises artisanales entre le 28 mai et le 11 juin 2020, 69 % d’entre elles ont vu arriver de nouveaux clients entre leurs murs pendant le confinement.

Crainte du Covid, attentes très longues devant les grandes surfaces en raison des mesures sanitaires, prise de conscience de l’importance des circuits courts face à la crise mondiale : les motivations des ménages sont variées, mais le désir de consommer moins et mieux ne semble pas faiblir.

Un vrai virage pour les artisans, qui ont tout intérêt à assurer leur présence sur Internet afin de multiplier les canaux de vente.