Paris : un immeuble isolé par l’extérieur avec de la paille

Lecture : 3 min

Paris Habitat, un bailleur social de la ville de Paris, utilise actuellement de la paille pour isoler par l’extérieur une résidence de 14 logements sociaux située au 132 rue de la Convention, dans le 15ème arrondissement.

Des bottes de paille pour améliorer les performances énergétiques

La paille est un matériau biosourcé et écologique qui possède un excellent pouvoir isolant : elle permet de réguler l’humidité grâce à sa perméabilité à la vapeur d’eau, aide à diminuer la consommation de chauffage en hiver et garde la fraîcheur en été.

Par ailleurs, elle émet très peu de composés organiques volatiles (COV), et c’est le matériau isolant qui a la plus faible énergie grise, à savoir l’énergie consommée durant sa production et son transport. Enfin, c’est un matériau présent en grande quantité en France, ce qui permet de favoriser les circuits courts.

De plus en plus utilisée dans les constructions neuves, elle l’est un peu moins souvent dans le cadre de rénovations, à plus forte raison en plein Paris. Toutefois, pour isoler deux murs pignons de la résidence sociale située au 132 rue de la Convention, dans le 15ème arrondissement, le bailleur Paris Habitat a décidé d’avoir recours à ce matériau durable et écologique.

Un partenariat a été établi avec l’association Collect’IF Paille, qui œuvre pour promouvoir l’usage de la paille comme isolant dans les constructions de la région Île-de-France. Les bottes de paille ont été achetées à un agriculteur de Seine-et-Marne.

Deux modes de pose des bottes de paille pour l’isolation de l’immeuble

Au total, 486 bottes de paille sont utilisées pour rénover les deux faces du pignon de la résidence.

Au rez-de-chaussée, sur la première face du pignon, une première couche de 10 cm d’isolant en liège a d’abord été posée, car le liège est insensible à l’eau. Puis une deuxième couche en paille a été ajoutée, et 3 compartiments ont été emplis de paille sous enduit.

La paille est posée selon deux techniques différentes. Au niveau des étages inférieurs, c’est la méthode dite d’accroche par bretelles qui est utilisée : les bottes de paille sont posées horizontalement à l’aide de bretelles, des sortes de sangles qui sont normalement utilisées sur les palettes pour fixer les marchandises.

Aucune ossature en bois n’est nécessaire, et la pose est rapide. Un enduit recouvrant est ensuite appliqué. La pose selon la technique d’accroche par bretelles est réalisée dans le cadre d’un chantier participatif, réunissant des artisans et des jeunes architectes.

Pour les étages supérieurs, les professionnels utilisent la pose en épine : les bottes de paille sont insérées verticalement dans une ossature en bois, puis là encore recouvertes d’enduit.

Le coût total de cette isolation thermique par l’extérieur à l’aide de paille (243 €/m²) est presque le même que celui d’une isolation thermique en laine minérale (220 €/m²). Par ailleurs, Paris Habitat est le premier bailleur social français à avoir obtenu la certification environnementale ISO 50001, certification liée à ses actions en matière de performance énergétique.