Une ville japonaise illumine ses plaques d’égout

Lecture : 3 min

Au Japon, de nombreuses villes ont fait décorer leurs plaques d’égout : celles-ci sont recouvertes de motifs de fleurs, de sites naturels ou de monuments historiques. La commune de Tokorozawa a souhaité se distinguer en illuminant ses plaques à l’énergie solaire.

La décoration de plaques d’égout, une pratique répandue au Japon

15 millions de bouches d’égout japonaises ont été décorées et peintes à la main, et sont réparties sur plus de 1 700 communes. Cette spécificité, qui devient parfois une véritable attraction touristique, trouve son origine dans les années 1980.

Souffrant alors d’une mauvaise réputation, les égouts ne séduisaient guère les Japonais : 30 % d’entre eux n’étaient pas reliés au système d’évacuation de leur commune. Pour remédier à ce problème, un haut fonctionnaire du ministère des Travaux Publics a donc décidé d’attirer l’attention du grand public en faisant décorer les plaques d’égout.

L’opération fut un succès, et de nombreuses villes se sont mises à créer leurs propres motifs pour embellir le mobilier urbain. Il existerait actuellement 12 000 motifs différents dans tout le Japon : ces manhôru (de l’anglais « manhole », « bouche d’égout » en français) sont ornés de fleurs, d’oiseaux, de poissons, de personnages kawaii ou encore de représentations de monuments célèbres.

Des plaques d’égout illuminées à Tokorozawa

La ville de Tokorozawa a décidé de frapper encore plus fort, en illuminant ses manhôru grâce à l’énergie solaire. Pour la municipalité, il s’agit à la fois d’embellir la ville et de développer son économie en attirant les visiteurs. Ces plaques éclairées permettraient aussi de rendre les rues plus sûres : elles n’allègent toutefois pas la charge de travail des autorités locales, qui ont renforcé leurs patrouilles pour éviter le vol des manhôru.

Début août, 28 plaques décorées ont été illuminées, une grande première au Japon. Elles sont ornées des personnages des dessins animés Suzumiya, Evangelion, Haruhi ou encore Gundam, et sont disposées entre la gare et un complexe culturel dans lequel se trouve un musée du dessin animé. Elles sont éclairées de 18 heures à 2 heures du matin.