Vaulx-en-Velin : près de 1 000 logements sociaux rénovés en 18 mois

Lecture : 3 min

À Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, la rénovation énergétique de 988 logements sociaux n’a pris que 18 mois, contre 3 ans habituellement. Le secret d’une telle rapidité ? Un procédé novateur, mais coûteux, venu des Pays-Bas. Celui-ci combine la numérisation 3D de l’immeuble à réhabiliter et la préfabrication de panneaux isolants.

Une méthode d’isolation 2 fois plus rapide, mais 4 fois plus chère

En 2018, le bailleur social Est Métropole Habitat a décidé de rénover près de 1 000 logements sociaux dans le quartier du Mas-du-Taureau, à Vaulx-en-Velin, à l’aide de la méthode « EnergieSprong compatible ».

Ce procédé d’isolation qui permet de réduire de moitié la durée des travaux se fonde sur un double principe :

  • La numérisation 3D de l’immeuble à réhabiliter, là où habituellement de nombreuses études sont nécessaires pour modéliser l’architecture du bâtiment.
  • La préfabrication de panneaux isolants qui seront apposés sur l’extérieur des bâtiments et recouverts d’une couche de bois et de plastique recyclé.

Ce procédé a cependant un prix, qui est 4 fois supérieur à celui d’une réhabilitation classique. C’est pourquoi moins de la moitié des immeubles du bailleur vont bénéficier de cette méthode d’isolation. Les autres bâtiments seront rénovés suivant un procédé plus habituel, sous enduit, avec l’utilisation de 50 % d’isolant en fibre de bois.

Une rénovation écologique et silencieuse

Si la méthode « EnergieSprong compatible » à un coût, c’est parce qu’elle possède de nombreux avantages. Outre la rapidité d’exécution des travaux, elle se révèle être très écologique.

Elle permet notamment d’atteindre un niveau énergie zéro garanti pour au moins 30 ans, c’est-à-dire que le logement produit autant d’énergie qu’il en consomme.

Par ailleurs, et pour le chantier de Vaulx-en-Velin, le bois utilisé pour la fabrication des panneaux isolants provient principalement de forêts françaises écolabellisées.

Autre avantage : la méthode de rénovation « EnergieSprong compatible » est silencieuse. Les habitants peuvent ainsi continuer à occuper leur logement pendant toute la durée des travaux sans être dérangés.

La complète réhabilitation des logements sociaux

Le bailleur Est Métropole Habitat a également entrepris des travaux généraux d’amélioration des logements sociaux du Mas-du-Taureau. Outre la rénovation énergétique des façades, les locataires ont pu bénéficier de :

  • La sécurisation des équipements électriques
  • L’installation de double-vitrage
  • La mise en place d’une antenne satellite collective avec une prise TV par habitat
  • La vérification de la ventilation
  • Une mise aux normes d’accessibilité des parties communes

Les locataires ont également pu choisir parmi d’autres types de travaux, dont la modernisation des salles de bain. Une association s’est aussi proposé de les accompagner dans des travaux personnels d’auto-réhabilitation s’ils le désiraient.

En 10 ans, le bailleur Est Métropole Habitat a rénové un quart des 17 000 logements dont il est propriétaire sur l’agglomération lyonnaise. Il envisage d’en réhabiliter encore 3 000 avant 2028, dont certains selon la méthode éco-responsable « EnergieSprong compatible ».