Électricien

Le métier d’électricien englobe un large champ de compétences et de domaines d’activité. Les électriciens sont amenés à intervenir dans des environnements très variés, et il existe de nombreuses spécialisations.

Électricien

Quelle formation suivent les électriciens ?

Pour devenir électricien, le futur professionnel peut tout d’abord étudier en vue d’obtenir un CAP électricité, comme le CAP « Préparation et réalisation d’ouvrages électriques » par exemple. Ce diplôme suffit à ce qu’un électricien soit formé et habilité à installer, entretenir et réparer des équipements électriques et des réseaux de communication.

Toutefois, il est possible pour un électricien titulaire d’un CAP de poursuivre sa formation et de se spécialiser en obtenant en un an une mention complémentaire (MC), comme la MC « Maintenance des systèmes embarqués de l’automobile » ou la MC « Maintenance en équipement thermique individuel ». Après le CAP, il est également possible d’obtenir en deux ans un baccalauréat professionnel ou un brevet professionnel. Il existe par exemple le bac pro « Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés », « Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques », ou encore le brevet professionnel « Monteur en installations du génie climatique et sanitaire ».

Les champs d’intervention des électriciens sont tellement vastes qu’il existe de nombreuses spécialisations possibles.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir électricien ?

Un électricien doit tout d’abord être méthodique et rigoureux. Aucun de ses gestes, aucune de ses décisions ne peuvent être improvisés et il applique toujours un protocole précis, suivant des étapes clairement définies. Il n’y a donc pas de place pour le flottement et l’improvisation, car les conséquences peuvent être graves et les accidents mortels.

L’électricien doit également avoir un bon relationnel, que ce soit avec les clients, les autres professionnels du bâtiment s’il intervient sur un chantier en même temps que plusieurs autres corps de métier, ou encore avec ses collègues s’il travaille en équipe au sein d’une entreprise.

Il doit aussi être dans une démarche d’apprentissage continu : les normes et les réglementations évoluent très rapidement, et il est indispensable que ses connaissances en la matière soient en permanence à jour.

Quelles sont les compétences des électriciens ?

Les électriciens sont tout d’abord formés à réaliser les installations électriques de tous les bâtiments, qu’ils soient neufs ou en rénovation. Ils réparent, entretiennent et mettent aux normes les installations. Ils raccordent les appareils électriques, interviennent pour mettre en place des systèmes de télésurveillance, des installations informatiques ou domotiques, des alarmes, des panneaux solaires ou photovoltaïques.

Ils peuvent également intervenir dans des environnements très spécifiques, comme les réseaux de transport avec les tramways, les métros et les trains, ou encore l’espace public avec la mise en place et le dépannage de l’éclairage public ou de la signalisation. Ils sont aussi amenés à travailler sur les installations électriques des navires, ou dans le secteur automobile.

Dans quels cas faire appel à un électricien ?

Si vous faites construire votre maison, il vous faudra une installation électrique fiable, aux normes et sécurisée. Il n’est pas envisageable de s’improviser électricien : les risques encourus sont trop importants. C’est le travail d’un électricien qui, en se basant sur des plans et des schémas de montage, déterminera l’emplacement des différents éléments et mettra ainsi au point une installation électrique parfaitement sûre, dans le respect des normes en vigueur.

Même chose si vous avez acheté une maison ancienne, et que le système électrique est vétuste. Il est indispensable qu’il soit mis aux normes, ce qui vous permettra non seulement de sécuriser votre maison, mais également de réduire votre consommation et donc vos factures d’électricité.

En cas de panne électrique, qu’il s’agisse d’un court-circuit, d’une variation de tension ou d’une coupure de courant dont l’origine n’est pas connue, un électricien pourra intervenir en urgence, déterminer l’origine de la panne et, dans la plupart des cas, rétablir l’électricité (sauf en cas de coupure générale).

Même chose en cas de panne, non pas du système général, mais d’un appareil électrique en particulier. Par exemple, si votre maison est dotée d’un portail électrique et que celui refuse de s’ouvrir ou de se fermer, un électricien sera tout à fait habilité à intervenir. Si vous constatez que vos interrupteurs ou vos prises chauffent, et ceci même lorsqu’aucun appareil n’y est branché, il est également urgent de faire appel à un électricien. Celui-ci vérifiera l’état des fils, leur connectivité et les remplacera s’ils sont défectueux.

Si vous souhaitez équiper votre maison de la technologie domotique afin d’en faire une habitation connectée, l’électricien sera là encore votre interlocuteur. Il interviendra par exemple sur l’éclairage intérieur et extérieur, la pose de volets électriques, d’un portail et d’une porte de garage automatisés, pour vous permettre de connecter tous ces équipements et de les piloter depuis votre smartphone ou votre tablette, que vous soyez sur place ou à distance.

Comment trouver les coordonnées d’un électricien ?

Pour obtenir les coordonnées d’un électricien, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez déjà en parler autour de vous, à votre famille ou vos amis : l’un de vos proches a peut-être récemment fait appel aux services d’un électricien, et vous recommandera un nom s’il a été satisfait du travail accompli.

Vous pouvez également choisir une entreprise située dans votre quartier ou votre ville, regarder sur un moteur de recherche en prenant le temps de lire les avis ou encore vous aider d’un annuaire spécialisé.

Dans tous les cas, à moins que l’électricien ou l’entreprise d’électricité ne vous ait été recommandé par un proche, il est conseillé de ne pas s’arrêter au premier nom et de demander la réalisation de plusieurs devis. Sur ceux-ci, il est indispensable que figurent le numéro SIRET de l’entreprise, le décompte détaillé des prestations, les dates de début et de fin du chantier ainsi que la somme hors taxes et toutes taxes comprises.